Mon bilan en circonscription à 6 mois

31/01
2018
0 Commentaire

 

Le travail fait à l’assemblée Nationale ne peut être déconnecté de la réalité des territoires, de leurs enjeux et de l’intérêt de l’ensemble de leurs acteurs. Chacun participe à son échelle aux mutations et à l’essor de nos territoires. En ce sens, la concertation de tous est une étape démocratique incontournable pour dégager des solutions pragmatiques favorables à l’intérêt général et pour le bien et le respect de tous.

C’est pour cela que je souhaite poursuivre et renforcer les ateliers de co-construction, que j’ai initiés dans la circonscription à plusieurs reprises sur ce dernier trimestre 2017 :
– une consultation le 9 novembre de certains services de l’État relatif au projet de loi sur le droit à l’erreur
– une première table ronde organisée le 1er décembre avec des chefs d’entreprises de la circonscription sur le thème de la « simplification » dans le cadre de la préparation du projet de loi et mesures réglementaires en faveur de la croissance des entreprises,
– un groupe de travail qui a eu lieu également le 1er décembre en présence d’élus de la circonscription de Chinon, de représentants de l’État, du Sous-Préfet, de la Direction de la cohésion sociale, de la Gendarmerie et de la direction de l’association « Voyageurs 37 », en lien avec la loi relative à l’accueil des gens du voyage et à la lutte contre les installations illicites.
Un autre groupe de travail sur la question des gens du voyage, cette fois-ci élargi à l’échelle départementale, aura lieu au premier semestre 2018, tout comme une réunion d’information à destination des entreprises sur le prélèvement de l’impôt à la source qui est fixée au 22 février prochain. 2018 sera aussi l’occasion de mettre en place mensuellement des cafés citoyens sur différents lieux de la circonscription dans cette logique d’échange de points de vue.

Les plus de 150 déplacements ou rencontres en circonscription avec les maires, communautés de communes,  citoyens, institutions et l’ensemble des administrations et services de l’État (l‘ARS, le CHR de Chinon et de Sainte Maure de Touraine, le Pôle Emploi de Chinon…), les fédérations (FFB37, FRTP, UDSEA, FNACA, UNC, Syndicat de la police, des kinésithérapeutes, des médecins, de retraités de la fonction publique…), les associations (comme les différents forums organisés lors de la rentrée scolaire, la fondation Verdier, la mission locale de Chinon, Lire & Dire, AFM, l’UFTT de Joué-lès-Tours, les associations culturelles ou sociales…), les entreprises et réseaux d’entreprises (dont la base U, EDF, SNCF, Vinci autoroute, Michelin, CNEPE de Chinon, l’ADEC de Chinon ou encore le Networking de la Riche…), ou encore mes visites (au commissariat de Tours, groupement de gendarmerie, base aérienne, CHR de Sainte Maure de Touraine et de Chinon, CNEPE de Chinon, MFR d’Azay-le-Rideau, lycée professionnel Joseph Cugnot de Chinon ou autres sites privés comme le Château de Villandry ou encore l’église Notre Dame de Rigny…) et mes participations à différentes réunions institutionnelles ou non m’ont permis d’avoir une meilleure connaissance de notre territoire et de sa réalité.

Je souhaite finaliser ces premières rencontres sur le premier semestre 2018, condition sine qua non pour soutenir les projets de notre circonscription et notre département.
Animée par la même volonté d’être toujours plus près de chacun, je veillerai également à participer aux manifestations et événements de notre territoire, prioritairement dans les communes vis à vis desquelles mes 6 premiers mois de mandat ne m’ont pas permis d’être suffisamment présente.

C’est toujours selon ce principe que j’ai fait le choix d’avoir 4 permanences sur le territoire, en partenariat avec les collectivités.

C’est aussi par ce souhait de proximité que j’ai pu rencontrer les sapeurs-pompiers volontaires à l’occasion de différentes fêtes de la Sainte Barbe ou encore lors de l’inauguration du Centre de Secours de Sainte Maure de Touraine le 2 décembre dernier. Je participerai d’ailleurs à une garde d’intervention le 2 février prochain, pour 12 heures au centre de Secours de Tours. Je pourrai ainsi être plus à même de participer à de nouvelles propositions ambitieuses pour refonder le plan volontariat à destination des sapeurs-pompiers.

S’agissant d’un sujet impactant tous les acteurs de la société, il s’agira de recueillir les contributions des élus locaux, des représentants des chefs d’entreprise, de l’Éducation Nationale, des chercheurs, des sociologues, des géographes… L’ensemble des actions à mettre en place, tant d’un point de vue économique, que social ou juridique, devront être expertisées, afin de garantir un socle minimum de 200 000 volontaires.

Les différentes visites que j’ai effectuées comme celles de la Centrale Nucléaire de Chinon, l’une le 8 septembre 2017 et la deuxième avec l’ensemble des parlementaires le 13 novembre dernier, permettent ainsi de mieux appréhender les réalités qu’elles soient économiques, sociales, environnementales et leurs enjeux. Comme l’a rappelé le ministre Nicolas Hulot, la France ne pourra pas ramener la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50 % en 2025, comme prévu dans la loi de transition énergétique, évoquant la nécessité de fixer une « date réaliste ».

Mes différentes rencontres avec le monde agricole ou avec le président de la Chambre d’agriculture, lors de la présentation de leurs stratégies aux parlementaires le 18 décembre dernier, m’ont confirmé la nécessité de protéger et aider notre agriculture tourangelle ainsi que de défendre les valeurs de nos produits locaux tant sur leur qualité que leur diversité, tout comme la production agricole française en général qui reste, reconnaissons-le, l’une des meilleures mondiales.
Il est à préciser que la fin des Etats Généraux de l’Alimentation, dont la méthode a été saluée par tous les concernés (agriculteurs, consommateurs, distributeurs) a contribué à l’élaboration du projet de loi préparé par le gouvernement, qui sera présenté au début de l’année pour garantir des conditions de marché justes, efficaces et saines. Le gouvernement a confirmé son ambition pour un plan de réduction des pesticides et sortie du glyphosate en 3 ans.

Je poursuivrai enfin les actions engagées, qu’elles soient en lien ou non avec les différentes commissions dans lesquelles je siège, comme  : Le Tour de France de l’égalité, les projets culturels, associatifs, éducatifs et sportifs, ou encore concernant l’économie de notre territoire, dont la nécessaire revitalisation du site Tupperware, pour lequel je suis en contact avec le gouvernement et les différents acteurs locaux, ainsi que les différents dossiers en cours dont : Agir 10, LGV, CHR de Sainte maure de Touraine et de Chinon, MFR de Noyant de Touraine, Camp du Ruchard, Comité Départemental Olympique et Sportif d’Indre-et-Loire,…

Enfin, je continuerai bien évidemment à accompagner et répondre avec la même empathie, aidée de mon équipe de collaborateurs, aux nombreuses et diverses demandes des citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *